La Marina

La Camargue

Liens favoris

Nous contacter

Tarifs

Disponibilités

Nous trouver
La Camargue



Au fil des chemins : Découverte de la Camargue (13).

UN TERRITOIRE COMPLEXE

La Camargue est un territoire de 85 000 ha dont l'originalité et la richesse sont le résultat de la rencontre d'un fleuve, le Rhône avec la Méditerranée. Dans ce vaste espace humide, la vie est difficile, car le milieu est instable. Faune et flore doivent, en effet, vivre au rythme de l'eau, tantôt abondante au point d'inonder les terrains, ailleurs absente. Cette eau peut être, en plus, douce ou salée, le tout dépendant de la zone ou du moment de l'année sans parler des phénomènes liés aux phénomènes climatiques. 

La Camargue est aussi une zone largement exploitée par l'homme pour son sel, l'agriculture et l'élevage. Ici on cultive le riz en inondant les terrains, pendant qu'ailleurs on pompe l'eau salée pour la concentrer et en extraire le sel. Entre ces deux extrêmes, d'autres terrains sont consacrés à l'élevage de taureaux notamment de la race "Camargue" et de chevaux camarguais. À ces activités s'ajoute le tourisme, actif du côté des Saintes-Marie-de-la-Mer et du Grau du Roi notamment.

la Camargue
la Camargue
UN PARC NATUREL POUR UNE BIODIVERSITÉ UNIQUE

L'eau est une richesse rare sous le climat méditerranéen, la terre camarguaise prise entre les deux bras du Rhône en est souvent gorgée ce qui la rend exceptionnelle. Canaux, roubines, étang d'eau douce ou saumâtre riche en invertébrés forment une grande partie du paysage. Cette présence d'eau et de nourriture transforme cet espace en une zone d'accueil d'espèces migrantes qui font ici une étape saisonnière. En dehors du cliché sur les flamants roses, la Camargue va permettre d'observer de nombreux animaux assez facilement pour peu qu'on soit équipé de jumelles.
Cette extraordinaire richesse a motivé la création d'un parc naturel pour la préserver

PETIT TOUR DES ÉCOSYSTÈMES

Découvrir la camargue en un jour est impossible aussi je vous inviterai dans cet article à l'observer de plus près en faisant un tour des écosystèmes les plus caractéristiques. Libre à vous de choisir ensuite l'écosystème qui vous convient

En partant de la mer, la Camargue commence par des plages de sable s'étendant d'est en ouest de Beauduc au Grau du Roi. Cet écosystème est très riche en mollusques et crustacés typiques de nos côtes. En vous rendant sur ces plages, vous serez surpris par la présence de petites marées irrégulières qui couvrent ou découvrent sur quelques mètres les plages. 

En arrière de ces plages se trouvent les dunes, deuxième écosystème particulièrement bien représenté Enfin, en s'éloignant d'avantage on rencontre les milieux aquatiques saumâtres autour desquels se trouve des terrains émergés marqués par la richesse en sel : les sansouires.

Encore plus loin de la mer, le sel perd du terrain et l'eau douce en gagne, on trouve alors des étangs à salinité variable, dont le plus étendu est le Vaccarès
Au niveau des roubines (petits canaux) l'eau douce circule et l'écosystème est encore différent. Autour de ces milieux, la végétation rappelle celle des ripisylves que l'on trouvera plus loin, sur les berges du Rhône.

Laisses de mer

Enfin, là où ni l'eau douce ni le sel n'ont d'influence, ce sont les écosystèmes méditerranéens qui s'implantent avec des pinèdes (pin d'Alep et pin pignon) et des garrigues. Nous allons maintenant voir avec un peu plus de détails les écosystèmes les plus caractéristiques

LA MER, LA PLAGE ET LES LAISSES DE MER

La plage camarguaise est un lieu riche en découvertes, à la faveur des petites marées, la recherche dans le sable apporte de nombreux éléments dont voici les plus fréquents.

Si vous désirez travailler sur ce sujet, je vous conseille le livre "Sur la plage abandonnés" des Ecologistes de l'Euzière (annuaire des acteurs)


LA DUNE

Les dunes de Camargue sont souvent d'anciens cordons littoraux qui reçoivent quotidiennement du sable venant de la plage. Ces milieux sont très instables, car les racines ont du mal à s'y accrocher. C'est ici que des végétaux aux racines très longues s'implantent et permettent de fixer la dune. La première de ces plantes est l'oyat (premier plan à gauche photo du haut).

On trouve dans les dunes une faune particulière. Un coup d'oeil sur le sable et on découvre de nombreuses empreintes témoins d'une vie crépusculaire. 

Animaux des dunes

Le renard est un des vertébrés qui passe par les dunes. La couleuvre de Montpellier vient également y chasser. Parmi les insectes, on y entend avant le lever du jour le grillon et de gros perce-oreilles(Labidura liparias) s'affairent à chercher leur nourriture. La journée on croise quelquefois la pimélie, un coléoptère noir aux élytres striés. Enfin dans le sable vous verrez courir la cicindèle flexueuse et creuser une jolie guêpe bleue, le bembix olivacé (Bembix olivacea). Cet insecte cache sa larve dans le sable et chasse les syrphes, taons et mouches pour la nourrir.

La sansouire
LA SANSOUIRE

Vastes étendues peuplées de salicornes, les sansouires ont le sol riche en sel, sec ou vaseux. Les animaux qui y vivent y sont rares, elle sert plutôt de nourriture ou de lieu de chasse à une faune qui s'y déplace après le coucher du soleil : renard, sanglier par exemple. En hiver, les sansouires inondées sont peuplées de canards alors qu'au printemps ce sont les fauvettes à lunettes et les bergeronnettes printanières qui y séjournent.
Le visage de la sansouire est changeant comme celui de la Camargue


Quelques oiseaux sur
l'étang de Vaccarès
LES ÉTANGS D'EAU SAUMÂTRE

Ils font l'image de la Camargue en accueillant un de ses symboles, le flamant rose qui y trouve une crevette vivant dans les eaux saumâtres, l'artémie salina bien connue des aquariophiles. Avec lui, on rencontre l'aigrette garzette, le héron cendré et l'échasse blanche et bien d'autres espèces en fonction de la saison. 

LES AUTRES ÉCOSYSTÈMES

La biodiversité camarguaise est très grande et nous arrêterons ici la description des écosystèmes. Les nombreux autres peuvent être rencontrés ailleurs et sont donc moins caractéristiques Il existe de nombreux endroits où vous pourrez voir tous les écosystèmes décrits, entre les Saintes Marie de la mer et l'étang du Vaccarès, plusieurs pauses s'imposent, n'oubliez pas de prendre de l'eau et une bonne lotion antimoustiques.

Bonne promenade. 



La MarinaLa CamargueLiens favorisNous contacterTarifsDisponibilitésNous trouver
Créé le 14.01.2013 Mise à jour: 15.02.2018